Reportage France 3

Mis à jour : 23 avr. 2019






Alors Delphine elle vous l’a pas dit mais elle adore le surf: elle est plus souvent sous la planche que dessus mais ça risque de changer si elle va faire du surf avec l’école de surf de Mathieu Roujean:


"Bonjour Mathieu


Bonjour

Alors voilà une belle initiative et on aime les souligner dans nouvelle Aquitaine matin vous êtes à l’initiative justement de cette école de surf quand on pense école de surf on pense tout de suite plage océan et forcément école à proximité or vous vous avez eu l’idée de créer une école de surf à Bordeaux expliquez-nous pourquoi


J’ai eu cette idée c’est vrai que c’est pas toujours facile de se déplacer en front de mer les écoles de surf sont principalement implanté en bord de mer donc j’ai eu l’idée de faire l’école de surf avec transport pour tous les étudiants qui ont pas vraiment encore le permis de conduire pas de moyen de locomotion et pour aussi tous les adultes qui veulent faire du surf sans trop se prendre la tête


Il faut nous parler de vous parce que vous êtes vous-même surfeur vous avez enseigné le surf ailleurs et vous êtes une famille de surfeur parlez-nous de votre passion


Donc j’ai démarré le surf avec mon père il m’a transmis ça depuis mon plus jeune âge, avec mon frère aussi donc que c’est très vite devenu une passion et ça m’a poussé à devenir moniteur de surf il y a quelques années voilà j’ai travaillé dans quelques écoles et suite à sa j’ai eu idée de créer Trimline-surf et c’est vrai que ça se passe plutôt bien

Alors ce qui se passe bien aussi c’est que au départ vous vous disiez, je vais toucher des étudiants qui n’ont pas vous disiez de moyen de locomotion mais la bonne idée c’est que quand on est étudiant et qu’on a par exemple un petit logement à Bordeaux on a pas forcément la place pour mettre la planche et tout le matériel de surf et là aussi c’est la valeur ajoutée que vous avez eu envie d’apporter


Exactement donc c’est vrai que quand on est en charge avec l’école de surf Trimline-surf le matériel est compris avec le transport il a vraiment pas a se prendre la tête, vous monter dans le vanne et c’est parti pour la journée avec cours de surf


Au départ vous vouliez à toucher des étudiants et puis petit à petit vous êtes aperçus que vous touchez beaucoup de débutant est des adultes débutants aussi ça veut dire que est-ce que vous sentez cette engouement pour le surf à chaque fois qu’on va on se rapproche un peu de la côte atlantique quelqu’un nous parle de surf, en tout cas moi je constate ça, vous aussi?


C’est vrai que j’ai été surpris par la tranche d’âge que j’ai touché cet été c’est vrai que je m’attendais avoir vraiment beaucoup d’étudiants et pas du tout j’ai eu beaucoup d’adultes aussi qui avais vraiment envie d’essayer le surf de voir comment ça se passer et voilà j’ai eu toutes les catégories d’âge cet été c’est vrai


Et puis ce qui vous intéresse aussi c’est pas simplement d’enseigner le surf c’est pas simplement d’être dans l’eau ou sur la plage pour apprendre les règles de sécurité puisqu’il faut les respecter c’est passer du temps aussi avec ceux qui vous font confiance ce lien humain moi c’est ça qui m’a plus dans notre échange


C’est vrai que c’était vraiment le but, d’être vraiment l’écoute des clients, c’est pour ça que j’ai choisi des formules qui se passe sur la journée principalement comme ça voilà pendant le transport on a le temps de vraiment faire connaissance de prendre de savoir le niveau de chacun arrivé sur place on a déjà quelques connaissances donc c’est vrai que ça facilite l’apprentissage du surf voilà donc on est pas vraiment sur les créneaux de une heure ou deux heures voilà on est vraiment à l’écoute des clients si la personne a envie de surfer une heure elle surf une heure si elle est fatiguée elle peut sortir faire une petite pause et ça se passe toute la journée comme ça


Ca c’est plutôt sympa avec la pause déjeuner pourquoi pas la petite sieste, il faut en profiter, ce qui vous intéresse aussi c’est pas forcément les plages où en fait il reste pas beaucoup de centimètres carrée pour que les planches puissent surfer sur les vagues qui vous intéresser un peu plus les plages sauvages un peu plus désertiques pas très bondées je pense aux plages qui se situe entre le porge et le croc c’est un peu ça votre terrain de jeu non?

C’est un peu ça aussi c’est-à-dire que j’avais vraiment envie de faire de faire connaître ses plages la qui sont un peu sauvages quand on parle de surf c’est vrai qu’on a tendance à penser Lacanau, Carcans moi j’avais envie de faire découvrir autre chose d’autres plages qui sont vraiment magnifiques et d’ailleurs j’ai eu plein de clients qui a été ravi par ça, d’arriver sur les plages en juillet août et d’avoir personne à l’eau c’est quand même plus agréable quoi c’est vraiment plus sauvage on traverse la forêt on monte la dune, on arrive y’a personne y’a juste l’océan et nous et c’est vraiment quelque chose de top


Je suis très mauvais en surf mais parler comme ça évidemment ça me donne envie d’aller vous rejoindre."


Source France 3

19 vues